Bonn – La Ville

 

navigation par étapes

Sauter directement aux domaines suivants:
Langue et services | Rubrique | Navigation centrale | Aide | Recherche | Imprimer page, recommander page | fonctions spéciales de la page

Aide


Ces combinaisons de clés vous amènent vers le menu principal:

Cette combinaison de touches vous donne accès à des services supplémentaires:

Date

22 janvier 2018



Navigation centrale



Rubrique

 

Le bilan de l’horreur


 

En 1933 les nazis assument le pouvoir aussi à Bonn. Le chapitre le plus sombre de l’histoire de la ville commence: autodafé de livres, mise au pas, nuit du pogrome, déportations. Nuits de bombardements; le 18 Octobre 1944 eut lieu l’attaque la plus sévère avec 300 morts. Au total, il y eut 1 904 morts civils et 3 662 mutilés de guerre, 4 020 de soldats tombés, 3 686 portés disparus; 1 150 hommes et femmes de Bonn, dont environ 770 de descendance juive et 50 Sinti étaient assassinés par les nazis, voilà le bilan horrible de Bonn.

Un tiers de Bonn était détruit, Beuel et Bad Godesberg n’ayant pas souffert au même degré. La mairie, le Münster, l’université, le château de Poppelsdorf, les hôpitaux de l’université, la salle Beethoven et tout le vieux centre ville sont tombés en ruines. 2 647 maisons d’habitation sont rasées, 10 414 sont, en partie grièvement, endommagées. 700 000 mètres cubes de débris, voilà l’héritage de la guerre. Les survivants retroussent leurs manches et se mettent à la reconstruction. Les chemins de fer transportent les débris, la famine et le marché noir caractérisent les premières années d’après-guerre sous l’occupation des Américains, puis des Britanniques.


Dernière mise à jour: 22 novembre 2011




 


 

© 2003 - 2018 Stadt Bonn  Informations Editeurs

Imprimer page, recommander page



en arrière à la navigation par étapes