Bonn – La Ville

 

navigation par étapes

Sauter directement aux domaines suivants:
Langue et services | Rubrique | Navigation centrale | Aide | Recherche | Imprimer page, recommander page | fonctions spéciales de la page

Aide


Ces combinaisons de clés vous amènent vers le menu principal:

Cette combinaison de touches vous donne accès à des services supplémentaires:

Date

20 avril 2018



Navigation centrale



Rubrique

 

Le premier festival de Beethoven


 

L’inauguration du monument de Beethoven sur la place du Münster accompagnée par le premier festival de Beethoven fut organisée en 1845 par le compositeur Franz Liszt. Or, ces festivités ne se déroulèrent pas sans ridicule: la statue de Beethoven tournant le dos aux hôtes éminents, le Roi Frédéric Guillaume IV de Prusse et la Reine Victoria d’Angleterre, assis au balcon du Palais de Fürstenberg, la Poste Centrale d’aujourd’hui, Alexandre von Humboldt sauva la situation en rappelant que Beethoven, de son vivant, avait toujours été un individu peu poli. Mais en plus de cela, un des toasts porté par Franz Liszt au cours du banquet au ‘Goldener Stern’ brusqua les invités français avec Hector Berlioz à la tête de façon à causer un tumulte. Un autre scandale de ce jour de fête fut l’apparition de la danseuse espagnole Lola Montez donnant une performance de danse effrénée sur les tables; célèbre maîtresse du Roi Louis I de Bavière, elle était finalement la cause de son abdication.

Robert Schuman, pianiste et compositeur génial, déjà gravement malade, arrive à Bonn en 1854; il y mourra 2 ans plus tard, pensionnaire de la ‘Heilanstalt’ (maison de santé) à Endenich. Il sera enterré, comme plus tard sa femme Clara, à l’ancien cimetière.

Nikolaus Simrock et son fils Karl s’inscrivent dans l’histoire des maisons d’édition. Nikolaus fonda en 1794 sa fameuse maison d’édition musicale. Le nom de Karl Simrock est étroitement lié à la traduction du ‘Nibelungenlied’ (chanson des Nibelungen du moyen âge) ainsi que de l’édition et de la traduction des poèmes de Walther von der Vogelweide (poète et troubadour du moyen âge). Ses ‚Deutsche Volksbücher’ (Livres pour le peuple Allemand) comptaient 55 tirages légendaires entre 1839 et 1867.


Dernière mise à jour: 30 novembre 2011




 


 

© 2003 - 2018 Stadt Bonn  Informations Editeurs

Imprimer page, recommander page



en arrière à la navigation par étapes